mardi 13 avril 2010

De février à avril...

Du prunier...

... au cerisier ...


Et à ohanami !

jeudi 11 février 2010

Musée ghibli

Bien plus abordable et japonais que le parc d'attraction DisneySea qu'avait si bien décrit Sovan, on peut trouver à Mitaka le musée Ghibli.

Il est tout petit, et est prévu pour que la visite se fasse en 2H. Les photos étant interdites à l'intérieur du musée, c'est plus facile de respecter les délais, et plus difficile de faire une note de blog. Tant pis, essayons.


On a failli passer à côté...

Mais le guichetier nous a fait signe.



C'est vraiment un tout petit musée et les pièces peuvent être classées en quatre groupes.

  1. Toute une partie sur la façon dont sont créés les films d'animation : une salle montre avec diverses méthodes comment marche une animation, une autre représente un atelier (partie dessin, partie coloriste -avant l'utilisation du numérique, donc avec une énorme panoplie de peintures-), une troisième est tapissée de croquis de décors, de recherche de personnages...

  2. L'autre partie est évidemment plus "Univers Ghibli": il y a un grand chat bus à l'étage (réservé aux enfants, les petits veinards) et sur le toit, il y a une statue d'un des robots du château dans le ciel et le un des blocs du chateau (qui est d'ailleurs monté loin, très loin dans l'espace).

  3. Les boutiques, un peu décevantes dans la mesure où je m'attendais à découvrir des objets impossibles à trouver dans les multiples boutiques Ghibli de Tôkyô ou de Yokohama. Ils étaient surtout petits et assez étouffants.
    Bon certes, des célos peints à la main de 40 000Yens, on n'en trouve pas partout.

  4. Un court métrage inédit de 15min, qui est renouvelé assez souvent, et je l'ai d'autant plus apprécié qu'il parlait de sumos et que ça me rappelait des souvenirs récents. Bon, j'étais de ce fait le seul à rire. Les japonais ne rigolent pas avec le sumo.

Pour ma part, j'ai trouvé que l'intérêt porte plus sur la découverte des petits détails (un vitrail Ponyo, des petites références de-ci de-là) que sur les pièces en elles mêmes.

Bref, un très beau musée, si il n'y avait ça :


Vision d'apocalypse!
Ghibli aurait-il un contrat avec Téléchat?
Y aura t il Léguman dans le prochain film d'animation?
Une nouvelle génération d'enfants sera t elle traumatisée?

Et pour finir: le prochain film Ghibli, c'est par là

jeudi 4 février 2010

My postman is mischievous


OK, donc il déconnait pas quand il m'a proposé de mettre des timbres à 90 yens sur mon colis.

mercredi 27 janvier 2010

Sumos


Samedi dernier, j'ai eu la chance d'assister à un tournoi de sumos.

La salle est immense, et évidemment, plus on est proche du terrain, plus c'est cher (jusqu'à ~110€), sachant que les spectateurs du premier rang (comme les arbitres) ont la chance, en plus de payer un rein, de se prendre un sumo sur le coin de la figure en cas de projection.

La salle immense est un peu vide au début. Les places en haut sont les
moins chères ~39€ (et ce sont des places assises) en bas c'est à genoux...


... mais avec un décapsuleur fourni, la classe !

Et la salle est pleine à la fin (j'ai cru voir Charlie à un moment donné).

La compétition a duré plus de 6H (mais nous ne sommes restés que 6H), et il y avait des matchs sur plusieurs divisions: 3ème, 2ème et 1ère (dans cet ordre) afin de garder le meilleur pour la fin.
Chaque rencontre opposait un joueur du côté ouest et un du côté est (ce qui est une séparation arbitraire, indépendante de la location géographique ou des écoles respectives).
La rencontre la plus attendue étant celle où les champions de chacun des côté est et ouest rencontraient les vice champion du côté opposé.

A chaque début changement de division, il y avait une présentation des joueurs, qui venaient se placer en cercle autour du ring, faire une "danse" et repartir se changer (enlever le devant du pagne).

La "danse" de présentation. Avec petit mouvement de pagne très classe.
Forcément, le gif ne marche pas. gn






Les arbitres sont disposés en étoile autour du terrain. A noter que quand ils viennent se concerter (quand le point est difficile à trancher), ils sont acclamés par le public.

"Mais pourquoi tu as pas joué ton 21?"

Nous étions partis avec l'a-priori que nous allions nous ennuyer entre chaque match. En effet, un match dure 30 sec en moyenne (si c'est plus, c'est que les sumos sont plaqués l'un contre l'autre), et c'est surtout la phase qui précède le match qui est longue. Autant c'est pénible quand on regarde à la télévision, autant ça passe plutôt bien dans la salle, quand le public est réactif.

La phase d'attente est plus longue pour les 2ème et 1ère division, le rituel n'est pas le même : en division 1, les sumos ont une/deux phases de préparation durant laquelle ils se mettent en position de départ pour rien, puis vont s'essuyer le visage, jeter du sel sur le ring (certains n'y allaient pas de main morte, on croyait qu'il neigeait - ce qui a été souligné par des "ooooooh" du public), voire faire quelques mouvement pour chauffer la salle (comme au catch, pour la frime). En division 3, les sumos passent directement au combat (pas de temps à perdre, ils sont moins connus).


Alors, comme vous pouvez le voir sur le public derrière,
il chauffe la salle

Ceci n'est pas un mariage

Autre chose intéressante: certains sumos (de 1ère division surtout) sont sponsorisés, et au début de leur match, on peut voir défiler des bannières de chaque sponsor, et l'annonceur donne les primes que chaque sponsor s'engage à donner à son champion s'il l'emporte.
Si le sumo gagne, il est normalement censé faire un petit geste avant de prendre les enveloppes (pour donner une idée, c'est comme s'il adoubait les enveloppes), mais certains ne font pas plus de chichis que ça avant de prendre le pactole.

My sponsors are rich




video
Et pour finir et illustrer tout celà, voici une vidéo d'un match qui s'est révélé être le plus fort en rebondissements (cf les exclamations du public). A l'opposé, on a pu voir un match d'une seconde où l'un s'est jeté sur l'autre qui a esquivé. Quand on attend 3 minutes pour voir ça, on sourit un peu (le sumo, moins, quand on sait qu'ils n'ont qu'un match par jour).
C'était l'avant-avant dernier match . On remarquera les balayeurs, aussi nerveux que dans Asterix et le bouclier arverne (celui où il y a le soldat qui balaie une demie dalle).
Vous noterez les positions de l'arbitre :
avec l'éventail à droite = "Ne chargez pas!"
avec l'éventail devant = "Bouffez vous le nez"
Et le sumo a gagné la prime.
Et oui, ma voisine me dit "Tu peux dormir", j'ai pas mal piqué du nez quand même.


NB: Désolé, je tremble pas mal, mais va t'en rester fixe quand tu tiens l'appareil photo d'une main.

mardi 26 janvier 2010

Hé là qui voilà

Go-go gadgeto gyrophare.

dimanche 17 janvier 2010

Coming of age

Le second lundi du mois de janvier, c'est la fête de la majorité au Japon (qui est à 20 ans au Japon). Il n'est alors pas rare de croiser dans la rue près des écoles ou des grands parcs comme celui d'Harajuku des jeunes habillés en kimono (à ne pas confondre avec la version plus légère portée en été, le yukata).

Malheureusement, cette année ils étaient un peu plus timides qu'il y a 2 ans, si bien que je n'en ai pas vu, ou alors juste croisés. Qu'à celà ne tienne, voici des photos d'il y a 2 ans, parce qu'on ne voit pas tous les jours des personnes aussi joliment habillées (merci de pas m'en tenir rigueur).


Dans le sanctuaire de Meiji

Petite dédicace à Sovan.

A Tsukuba aussi

Et bien entendu, il y a aussi la version masculine.



Au passage, j'ai rajouté des liens à droite : ceux de Eliascarpe, des madeleines de Mady, du blog de Rore, du blog "Tu mourras moins bête", du blog de Cali(allez voir la section My Precious) et du blog du local 27 (avec François Duprat et Vanyda pour ne citer qu'eux).
Allez les visitez !

vendredi 18 décembre 2009

Un peu d'animation.

Ici, les films de pixar sortent avec 6 mois de retard (on a vu Up la semaine passée).
Avec un peu de logique, les bons films d'animation qui sont sortis cet été au Japon devrait sortir maintenant en France.

Si jamais ça devait arriver (au moins en DVD pour l'un des deux), je vous conseille :

Summer Wars.
(par les réalisateurs de

La Traversée du temps)

Oblivion Island: Haruka and the magic mirror.

Si vous avez la possibilité de les voir en France, je vous les recommande, ils sont très sympas.
Leur BO aussi.

...

Ok, ça fait 6 mois qu'ils sont sortis, et je n'ai pas mis les bandes annonces en lien.
Mais j'ai trouvé que les bandes annonces donnaient un mauvais aperçu du film, donc j'ai préféré m'abstenir.

Mais vraiment, ils sont super chouettes, allez-y donc !
Summer wars est plus tout public que l'autre, qui est peut être plus pour les (grands) enfants.